Certification Chronomètre d'Observatoire


OBSERVATOIRE DES SCIENCES DE L'UNIVERS DE BESANÇON



Les caractéristiques techniques des chronographes Type 21 et  TYPE 23 permettent de le faire certifier «chronomètre» auprès de l’Observatoire National de mesure du temps de Besançon, organisme universitaire indépendant de contrôle.

Le département de recherche scientifique «Temps et fréquences» assurant toujours les tests chronométriques sur montres mécaniques, les montre chronographe Dodane ont pu bénéficier de ce prestigieux service au même titre que la montre originale dans les années cinquante.

La singularite de ce contrôle réside dans le fait qu’il s’applique uniquement à une montre totalement assemblée et non a un mouvement non emboite, dépassant ainsi largement les normes des tests de chronométrie standards.

Cette certification requiert donc une attention particulière de la part de tous les horlogers lors de la conception-fabrication, de l’assemblage et du réglage pour assurer une précision et une qualité irréprochable à ces chronomètres.

le délai de livraison est prolongé de 4 à 6 semaines, (temps du contrôle et réception du certificat), en fonction de l’échéancier de test de l’observatoire.


Une montre chronographe peut être désignée «chronomètre d’observatoire» si celle-ci respecte des critères très stricts de précision prédéfinis et universels, édictés par la norme ISO 3159, et ce dans des conditions proches de celles du porte durant 15 jours consécutifs.

Cette certification exclusive s’inscrit donc dans la continuité historique de ces montres.

Une montre mécanique est l’un des rares objets manufacturés fonctionnant 24 heures sur 24 sans interruption, et ce pendant plusieurs années.

La précision s’apprécie donc sur la moyenne de marche dans diverses positions. La précision moyenne de montre est de 0 à 10 secondes / jours mais peut varier entre –5 à +15 secondes/jour (soit 1 à 2 minutes par semaine) en fonction de son utilisateur..

Sur 24 heures, la précision est donc comprise entre 99,98% à de plus de 99,999% pour une montre certifiée chronomètre d’observatoire.

L'appellation chronomètre est définie par la norme ISO 3159 qui décrit précisément les standards de marche des chronographes.  Un chronomètre est une montre de haute précision, capable d’afficher la seconde, dont le mouvement a été testé durant 15 jours consécutifs dans cinq positions et à trois températures (8 C, 23 C, 38 C), par un organisme officiel neutre. L'écart moyen maximum autorisé est de -4/+6 secondes en moyenne par jour sur 5 positions et le mouvement doit remplir sept critères tels que la marche diurne moyenne, la différence de marche entre positions horizontales et verticales, et la précision face aux variations thermiques.


Les tests à passer pour obtenir le certificat sont, selon la norme ISO 3159 v.9.97 :
  • 15 jours dans 5 positions différentes à 3 températures
  • 2 jours : verticale, couronne à gauche
  • 2 jours : verticale, couronne en haut
  • 2 jours : verticale, couronne en bas
  • 2 jours : horizontale, cadran dessus
  • 2 jours : horizontale, cadran dessous
  • 10e jour : contrôle du fonctionnement des mécanismes enclenchables (chrono...) pour établir leur éventuelle influence sur la précision de marche.
  • 11e jour : chambre froide à 8°C
  • 13e jour : 38°C 



Seuls les mécanismes ayant parfaitement passés tous ces tests obtiennent un certificat si :
  • la moyenne de marche quotidienne dans 5 positions reste entre - 5 et +6 secondes / jour
  • la différence de marche quotidienne dans 5 positions ne doit pas excéder 2 à 3 secondes / jour
  • la plus grande différence de marche ne doit pas excéder 5 secondes
  • la différence de marche horizontal / vertical ne doit pas excéder 5 à 7 secondes / jour
  • la plus grande différence entre la moyenne journalière de marche et l'une des marches dans les 5 positions ne doit pas excéder 10 à 15 secondes / jour
  • la variation à la température doit être de +/- 0,6 / 0,7 seconde par °C
  • la variation totale de marche doit être de +/- 5 ou 6 secondes / jour
 
 
Toutes nos montres sont certifiables et sont contrôlées avant livraison afin de nous assurer de la bonne tenue de la marche de la montre lorsque son remontage est optimum.



L'OBSERVATOIRE DES SCIENCES DE L'UNIVERS DE BESANÇON, DÉPARTEMENT TEMPS ET FRÉQUENCE



Le Département Temps-Fréquence de l’observatoire de Besançon (Laboratoire National de métrologie) héritier de la tradition horlogère et métrologique franc-comtoise, met au point les “gardiens de temps” nécessaires aux applications high-tech les plus modernes : navigation spatiale, télécommunications, radar,…

Le Département T&F mène ainsi des activités de recherche et de développement reconnues stratégiques

Les activités métrologiques et les prestations d’étalonnages sont réalisées sous contrat d’association avec le LNE, organisme en charge du pilotage de la métrologie nationale. Ainsi, le LNE-LTFB (laboratoire temps-fréquence de Besançon) regroupe sous une seule entité les laboratoires d’étalonnage de l’observatoire de Besançon et du département temps-fréquence de l’institut FEMTO-ST.


En tant que laboratoire associé au LNE, le LNE-LTFB participe à l’élaboration des échelles de temps et de fréquence nationales et internationales et assure la dissémination de ces références dans les milieux académique et industriel par ses prestations d’étalonnage. Ces activités sont effectuées sous accréditation NF EN ISO/CEI 17025 ce qui en assure la traçabilité et la reconnaissance internationales.

Le service Temps-Fréquence maintient trois étalons atomiques à jet de césium dans un environnement contrôlé satisfaisant aux exigences internationales dans ce domaine.

HISTOIRE OBSERVATOIRE DE BESANÇON


Le 11 mars 1878, un décret présidentiel crée à Besançon un « Observatoire astronomique, météorologique et chronométrique ». La chronométrie est l’ élément décisif de cet établissement et celui qui fonde son originalité au sein du réseau des observatoires français.  

Lire la suite sur http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/VISITES/besancon-obs/lieu_frameset.htm


Sources

Francois Meyer (Institut UTINAM - CNRS),  Petetin Joël (Institut UTINAM - CNRS)
http://www.utinam.cnrs.fr/?-Service-Temps-frequence-
http://www.femto-st.fr/fr/Departements-de-recherche/TEMPS-FREQUENCE/Presentation/
http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/VISITES/besancon-obs/lieu_frameset.htm
http://theta.obs-besancon.fr/spip.php?rubrique18
http://www.utinam.cnrs.fr/
Plus d'informations sur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_de_Besan%C3%A7on